Chronologie de l'Enseignement agricole en Indre-et-Loire aux XIXe et XXe siècles

Publié le par DESBONS Pierre

Château de la Plaine à Fondettes (Indre-et-Loire) : Lycée agricole

Château de la Plaine à Fondettes (Indre-et-Loire) : Lycée agricole

Chronologie de l'Enseignement agricole en Indre-et-Loire XIXe et XXe siècles

NB. informations que j'ai collectées à ce jour et qui seront complétées au fur et à mesure de mes recherches.


1847

La circulaire ministérielle du 23 juillet 1847 établit les bases sur lesquelles les fermes-écoles ou fermes élémentaires d'agriculture sont organisées.

1848

Le décret ministériel du 3 octobre 1848 organise l'ensemble de l'enseignement agricole en mettant en place un système comportant trois degrés : "au premier degré, les fermes-écoles (une par département), où l'on reçoit une instruction élémentaire pratique ; au second degré, les écoles régionales (Grignon en Seine-et-Oise, La Saulsaie dans l'Ain, Grand-Jouan en Loire-Inférieure) , où l'instruction est à la fois théorique et pratique ; au troisième degré, un institut national agronomique (à Versailles), qui est une école normale supérieure d'agriculture".

Le 27 novembre 1848, le propriétaire de la terre de Grillemont (commune de la Chapelle-Blanche-Saint-Martin près Manthelan, Indre-et-Loire) demande au Conseil général la création d'une ferme-régionale d'agriculture (école régionale). Cette demande n'a pas de suite.

1849

La ferme-école de Marolles est créée par décret le 24 mars 1849. Elle est située sur la commune de Genillé (Indre-et-Loire). Le directeur est Jacques-Philippe Dubreuil-Chambardel, docteur en médecine et propriétaire du domaine de Marolles.

Le 25 août 1849, M. Chambardel propriétaire de la ferme de Marolles à Genillé, demande au Conseil général la création d'une ferme-régionale (école régionale). Cette demande n'a pas de suite.

1851

Suppression de la ferme-école de Marolles par décret ministériel du 25 avril 1851. M. Chambardel gère très mal son exploitation et fait faillite.

La ferme-école des Hubaudières située sur la commune de Chédigny (Indre-et-Loire) est créée par arrêté ministériel du 3 octobre 1851 et entre en activité le 1er janvier 1852. Le directeur est Théodore Daveluy, régisseur du domaines des Hubaudières.

1863

Création de l'Ecole Normale d'instituteurs d'Indre-et-Loire par décret impérial du 1er avril 1863. Cette école est basée à Loches (chef-lieu d'arrondissement)

1865

Théodore Davelluy démissionne de la direction de la ferme-école des Hubaudières. Il est remplacé par Victor Nanquette nommé par arrêté ministériel du 15 mars 1865.

1875

La loi du 30 juillet 1875, promulguée le 4 août, réorganise l'enseignement pratique de l'agriculture. Les écoles pratiques d'agriculture sont instituées.

Le 12 août 1875, une circulaire du Ministre de l'agriculture demande au Préfet d'Indre-et-Loire si la ferme-école des Hubaudières (commune de Chédigny) pourrait être transformée en école pratique d'agriculture.

L'arrêté ministériel du 30 octobre 1875, nomme Victor Nanquette (directeur de la ferme-école des Hubaudières) professeur d'agriculture à l'Ecole Normale d'instituteurs de Loches.

1876

Le 29 mars 1876 le Conseil général se montre favorable en principe pour la transformation de la ferme-école des Hubaudières en école pratique. Victor Nanquette, directeur de la ferme-école n'est pas favorable car l'opération est selon lui trop risquée : problèmes de recrutement, coûts de fonctionnement.

La station viticole des Hubaudières est crée par arrêté ministériel du 13 juin 1876. Cette option, plus raisonnable qu'un école pratique a été proposée par V. Nanquette pour stimuler la production viticole du département alors que le phylloxéra sévit dans le Midi de la France (le phylloxéra apparaît en Indre-et-Loire en 1882). Le directeur de la station viticole est Léon Vassillières (futur inspecteur général de l'agriculture). Le 25 août 1876, la création de l'école pratique est définitivement abandonnée par le Conseil général au profit de la création d'une station de viticulture sur le site des Hubaudières comme annexe de la Ferme-école


1879

La loi du 16 juin 1879 organise l'enseignement délivré par les chaires départementales l'agriculture : elle distingue l'Enseignement communal (au travers des instituteurs des écoles primaires) et l'Enseignement départemental (conférences de vulgarisation auprès des agriculteurs).

1880

La chaire départementale d'agriculture d'Indre-et-Loire est créée par décision ministérielle du 7 décembre 1880 et le professeur Alexandre Dugué prend ses fonctions le 11 décembre. Le professeur a deux missions principales (voir plus haut) : 1° enseigner l'agriculture aux futurs instituteurs primaires par des cours hebdomadaires à l'Ecole normale du département située à Loches, 2° faire des conférences aux agriculteurs pour vulgariser les nouvelles techniques agricoles.

Par décision ministérielle du 22 décembre 1880, la ferme-école et la station viticole des Hubaudières sont supprimées.

1886

Le 25 avril 1886, les nouveaux propriétaires du site de l'ancienne ferme-école des Hubaudières proposent au département d'y créer une école pratique d'agriculture. M. Hoc, ancien élève de l'Ecole nationale d'agriculture de Grignon se porte candidat comme directeur et propose un budget de 10 500 francs pour la première installation de l'école. Cette proposition est sans suite (voir ci-après).

Le 13 mai 1886, le syndicat vinicole d'Indre-et-Loire souhaite, auprès du Conseil général, la création d'une école de viticulture. Il propose de financer le projet par une loterie. Cette proposition est rejetée par le Préfet et le Ministre de l'Intérieur.

1887

En avril 1887, le Conseil général décide de ne pas donner suite à la création d'une école pratique d'agriculture aux Hubaudières : les conditions exigées par les propriétaires du site et M. Hoc (candidat à la direction) ne sont pas satisfaisantes et les terres (Champeigne tourangelle) ne sont pas assez riches pour obtenir une ferme rentable (difficultés déjà rencontrées par V. Nanquette).


1903

Le professeur départemental d'agriculture, Alexandre Dugué décède le 14 mai 1903. En août, il est remplacé par Jean-Baptiste Martin.

1912

Les chaires départementales d'agriculture deviennent les directions des services agricoles.
Jean-Baptiste Martin est le Directeur des services agricoles d'Indre-et-Loire.

1929

Jean-Baptiste Martin prenant sa retraite, il est remplacé par Georges Constant à la direction des services agricoles. Ce dernier y restera jusqu'à son décès en juillet 1962.

1950

Le 17 juillet 1950 est crée par arrêté du Ministre de l'agriculture l'Ecole d'Agriculture de Tours-Fondettes. Le conseil général achète pour 21 millions de francs le domaine de la Plaine à M. Gouin (banquier) situé sur la commune Fondettes (banlieue nord-ouest de Tours). Ce domaine comprend un château reconstruit après 1870 suite à un incendie et 24 ha de terres agricoles.

1951

La première session de l'Ecole d'agriculture d'hiver de Fondettes ouvre en 1951 avec une promotion de 15 élèves, âgés de 14-16 ans, fils d'agriculteurs. Durée 4 à 5 mois d'hiver pour un cycle d'études de 2 ans avec un effectif de 25 élèves par classe.

M. Pierre ROBIN en assure la direction de 1951 à 1965.

1952

L'Ecole d'agriculture d'hiver de Fondettes accueille sa deuxième et dernière promotion. Elle devient Ecole d'agriculture et accueille les élèves tout l'année scolaire.

1962

Le 7 Juillet 1962, décès de Georges Constant directeur des services agricoles d'Indre-et-Loire. Son successeur est Raymond Renoult.

En 1962, dans le cadre de la loi du 2 août 1960 relative à l'enseignement agricole, l'Ecole d'agriculture de Fondettes est transformée en Collège agricole..

1965

En avril 1965, le Collège agricole de Fondettes est transformé en Lycée mixte.

M. Raymond MERILLON est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 1972.

En décembre 1965, est annoncée la construction d'un centre professionnel pouvant abriter 40 stagiaires (18 à 40 ans) pour préparer le BPA ou des recyclages.

1966

Le Lycée agricole de Fondettes accueille 194 élèves originaires de 5 départements.

1969

Création de l'Ecole de viticulture d'Amboise.

1972

M. Pierre BOCQUET est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 1975.


1975

M. Roland BLIGOUD est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 1980.

1980

M. Georges GAY est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 1992.

Ouverture du Lycée agricole de Chambray.


1992

M. Pierre GUILLOU est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 1999.

1996

Lycée agricole de Tours-Fondettes : création du BTSA viticulture-œnologie.

1999

M. Jean-Maurice GUEIT est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 2003.


2003

M. Patrick LIZEE est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes. Il reste à ce poste jusqu'en 2007.

2007

M. Bernard DESCHAMPS est nommé directeur du Lycée agricole de Fondettes.

 

Liens internet sur l'histoire du Lycée agricole de Fondettes :

http://tours-fondettes-avenir.blogspot.fr/

http://toursfondettesavenir.wordpress.com/

http://www.tours-fondettes.educagri.fr/lycee.html

 

 

 

Publié dans Enseignement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article