FERME ÉCOLE DES HUBAUDIÈRES à Chédigny (Indre-et-Loire), 1851-1880

Publié le par DESBONS Pierre

Maison de maitre ; logis des élèves et corps de ferme ; hangars ; étang.
Maison de maitre ; logis des élèves et corps de ferme ; hangars ; étang.
Maison de maitre ; logis des élèves et corps de ferme ; hangars ; étang.
Maison de maitre ; logis des élèves et corps de ferme ; hangars ; étang.

Maison de maitre ; logis des élèves et corps de ferme ; hangars ; étang.

Vue aériene des Hubaudières en avril 2006. Carte de l'Indre-et-Loire montrant où se trouve la "Champeigne tourangelle"
Vue aériene des Hubaudières en avril 2006. Carte de l'Indre-et-Loire montrant où se trouve la "Champeigne tourangelle"

Vue aériene des Hubaudières en avril 2006. Carte de l'Indre-et-Loire montrant où se trouve la "Champeigne tourangelle"

Affiche placardée dans les mairies annonçant l'examen d'admission à la ferme-école le 27 décembre 1855.

Affiche placardée dans les mairies annonçant l'examen d'admission à la ferme-école le 27 décembre 1855.

La ferme-école des Hubaudières à Chédigny 1851-1880

Résumé :

Selon la loi du 3 octobre 1848 organisant l’enseignement agricole, les fermes-écoles avaient pour objectif de donner une instruction élémentaire pratique aux futurs contremaîtres ruraux, métayers, régisseurs et fermiers. Une ferme-école était prévue dans chaque département. En Indre-et-Loire la première ferme-école fut créée en mars 1849 sur le domaine de Marolles à Genillé. Le propriétaire- directeur (Jacques-Philippe Dubreuil Chambardel) mena très vite l’établissement à la faillite qui ferma en avril 1851. Une nouvelle ferme-école fut créée sur le domaine des Hubaudières à Chédigny en octobre 1851. Le domaine appartenait à un riche industriel Lillois (Louis Faure) et était dirigé par Théodore Daveluy, régisseur. M. Daveluy fut nommé directeur de la ferme-école. Il fut remplacé lors de son départ en retraite en 1865 par Victor Nanquette. La ferme-école ferma définitivement en décembre 1881 et ne sera jamais remplacée. Située dans une des régions les plus pauvres du département (La Champeigne tourangelle) il était très difficile d’assurer à la fois la rentabilité de l’exploitation agricole et l’hébergement d’une trentaine d’élèves. De 1851 à 1880, environ 300 jeunes de 16 à 18 ans ont bénéficié de l’enseignement agricole aux Hubaudières.

Conférence donnée à la Société Archéologique de Touraine le 10 décembre 2014.

Texte publié dans le Bulletin de la Société Archéologique de Touraine Tome LX, 2014, p. 273-290. Un tiré-à-part de ce texte est disponible au format pdf téléchargeable (voir ci-dessous), ainsi que les diapositives projetées lors de la conférence.

Tiré-à-part téléchargeable : DESBONS Pierre, La ferme-école des Hubaudières à Chédigny 1851-1880, Bulletin de la Société archéologique de Touraine, Tome LX, 2014, p. 273-290.

Dossier téléchargeable : Diapositives projetées au cours de l'exposé à la Société Archéologique de Touraine le 10 décembre 2014

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article