BOUTRON Antonin Jean-Baptiste Hyppolite (1825-?)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

Antonin Jean-Baptiste Hyppolite BOUTRON

Né à Paris le 13 juillet 1825

Diplômé de l'Institut Agricole de Grignon (Thiverval-Grignon, Yvelines)

Gendre de Pierre Auguste BERTHON, avoué, propriétaire et maire de Loché-sur-Indrois : http://histoire-agriculture-touraine.over-blog.com/2018/04/berton.html  (Il épouse Elisabeth Augustine BERTHON le 15 octobre 1849 à Loché-sur-Indrois)

Il réside chez son beau-père à la Gironnerie

Il prend en fermage le domaine des Moinaudières (commune de Loché-sur-Indrois),  à partir de 1850

1851

ADIL Recencement de Loché-sur-Indrois, La Gironnerie 1851

BERTHON Pierre Auguste, propriétaire cultivateur, marié, 51 ans
BOUVIER Elisateth, sa femme, 48 ans
BOUTRON Antonin Jean-Baptiste Hyppolite, gendre, marié, 25 ans
BERTHON Elisabeth Augustine, femme Boutron, 21 ans
BOUTRON Louise Elisabeth Augustine, fille, 6 mois
SIMON Eugènie, fille, gagiste, célibataire, 26 ans
TANCHOU Silvine, fille, gagiste, célibataire, 22 ans
BODARD Pierre, garçon, gagiste, célibataire, 24 ans
CHRETIEN Pierre, garçon, gagiste, célibataire, 25 ans
BIERCKENSTOCK Chrétien, garçon, gagiste, célibataire,19 ans

 

ADIL Recencement de Loché-sur-Indrois, La Moinaudière, 1851, p. 22


(Antonin BOUTRON est fermier de la ferme La Moinaudière, il réside chez son beau-père à la Gironnerie)

DONNEAU Louis, journalier, marié, 55 ans
BLINNEAU Jeanne, sa femme, mariée, 55 ans
DONNEAU Louis, gagiste, célibataire, 21 ans
COUTURE Silvain, journalier, marié, 58 ans
PONTLEVOY Catherine, sa femme, mariée, 58 ans
PERRIER Edmond, gagiste, marié, 32 ans

 

1852

 

Annales de la Société d'Agriculture Sciences, Arts et Belles-Lettres du département d'Indre-et-Loire, 1852

Rapport présenté à la Société d'Agriculture d'Indre-et-Loire, au nom de la Commission d'examen pour les primes de 1852, par M. MINANGOIN, Rapporteur. Membres de la Commission : MM. VONNES, président, de SLADE, CHARLOT, RESSY, ALLUOME.

Exploitation la mieux dirigée

p. 193-194

1er Prix : M. BOUTRON à Loché. Votre Commission vous présente comme digne du 1er prix pour l'exploitation la mieux dirigée, celle de M. BOUTRON, fermier du domaine de Moinaudières, commune de Loché. Elle lui a offert, en effet, le bétail le plus nombreux, relativement à son étendue, soit 48 têtes de gros bétail pour 50 ha, ce qui approche de très près du chiffre normal, 1 bête/ha. M. BOUTRON est arrivé à ce résultat en adoptant un assolement qui consacre aux plantes fourragères plus de la moitié des terres labourables :

1ère Année : Jachère ;

2e Année : Froment d'hiver ;

3e Année : Trèfle ;

4e Année : Trèfles servant surtout de pâturage aux moutons ;

5e Année : Avoine ;

6e Année : Fourrages annuels.

La luzerne cultivée en dehors de l'assolement vient augmenter les ressources fourragères de l'exploitation ; cette plante est la plus précieuse de l'agriculture, c'est elle qui lui produit le fourrage au prix le moins élevé ; son introduction, sur les plateaux argilo-siliceux convenablement amendés et fumés, est la source d'un progrès rapide et assuré. L'exploitation dont nous vous entretenons se distingue encore par les soins intelligents apportés à la confection des fumiers et par un bon choix d'instruments d'agriculture : araire de grignon, herses Velcourt, houe à cheval de Roville etc. Mais laissez-moi vous faire part, Messieurs, de l'impression la plus agréable qui nous est restée de la ferme des Moinaudières ; nous avons vu avec une douce satisfaction M. BOUTRON, jeune agriculteur, lève de l'école de Grignon, trouver une heureuse et rare conformité de goûts agricoles dans madame BOUTRON qui, tout en s'occupant activement de la surveillance de la basse-cour et de l'intérieur de la ferme, ne craint pas de suivre, avec son mari, les travaux de la grande culture.

1856

ADIL Recencement de Loché-sur-Indrois, La Gironnerie, 1856, p. 20-21

BERTHON Pierre Auguste, propriétaire, marié, 56 ans
BOUVIER Marie Elisabeth, sa femme, 53 ans
BOUTRON Hyppolite, agriculteur, marié, 30 ans
BERTHON Elisabeth Augustine, sa femme, 26 ans
BOUTRON Louise Elisabeth Augustine, leur fille, 5 ans
BOUTRON Cécile, 4 ans
BOUTRON Caroline, 3 ans
BOUTRON Maurice, 1 an
BESSON; gagiste marié, 29 ans
DANCHOUX Silvine, sa femme, 27 ans
GELINEAU Pierre, journalier, marié, 36 ans
GABARD Henriette, sa femme, 33 ans
GELINEAU Henriette, leur fille, 6 ans
GELINEAU Marie, leur fille, 4 ans
GELINEAU Joséphine, leur fille, 1 an
BAUDOIN Victoire, veuve Gélineau, 66 ans
PRIEUR Auguste, journalier, marié, 31 ans
MOREAU Madeleine, sa femme, 38 ans
PRIEUR Armand, leur fils, 8 ans
DENIS Silvain, journalier, célibataire, 20 ans
BOUILLON Louis, journalier, marié, 29 ans
BALLERAUT Marie, sa femme, 26 ans
CARRE Joseph, gagiste, célibataire, 23 ans
DAUMAIN Louis, gagiste, célibataire, 26 ans
BOUREAU Silvain, gagiste, célibataire, 17 ans
LEGOT Valentin, berger, marié, 38 ans
BOUREAU Henriette, sa femme, 29 ans
BERNARD Louis, garde, marié, 45 ans
BOURDIN Elisabeth, sa femme, 44 ans
BOUREAU Louis, fils naturel, 9 ans
LEGOT Auguste, 3 ans
LEGOT Désiré, 4 ans

ADIL Recencement de Loché-sur-Indrois, La Moinaudière, 1856, p. 22
(Antonin BOUTRON est fermier de la ferme La Moinaudière, il réside chez son beau-père à la Gironnerie)

BRIAIS Silvain, gagiste, marié, 28 ans
AUBRY Elisabeth, sa femme, mariée, 29 ans
PERRIER Louis, gagiste, marié, 34 ans
MARSAIS Marguerite, sa femme, mariée, 27 ans
PERRIER Marie, leur fille, 5 ans
PERRIER Louis, leur fils, 3 ans
PERRIER Auguste, leur fils, 1 an
BONNEAU Louis, gagiste, marié, 62 ans
BILNEAU Jeanne, sa femme, mariée, 63 ans
COUTURE Silvain, gagiste, marié, 59 ans 

Publié dans Personnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Angelilie 30/04/2018 16:27

Beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. un blog très intéressant. J'aime beaucoup. je reviendrai. N'hésitez pas à visiter mon blog (lien sur pseudo). Au plaisir