MARSEUL (comte de) Louis Emmanuel (1804-1849)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

Château de Rassay à Genillé

Château de Rassay à Genillé

Comte Louis Emmanuel de MARSEUL

Né le 1er octobre 1804 à Windham (Canada)

Il épouse Zoé Antoinette Françoise de BEAUREPAIRE (1803-1871) à Mâcon le 15 août 1837

Décédé le 20 janvier 1849 en son château de Rassay à Genillé

Carrière militaire jusqu'en 1838 (après des études solides qui l'avaient préparé au métier des armes, entra dans la carrière militaire où il fut successivement garde du corps, lieutenant aux carabiniers, capitaine aux chasseurs d'Afrique, et enfin, capitaine instructeur à l'école de Saumur.)

De 1838 à 1849 il est propriétaire agriculteur au château de Rassay, commune de Genillé (canton de Monrésor). Il gère son domaine de 250 hectares selon les méthodes les plus modernes ; il défriche, il cultive les plantes fourragères.

Elu membre correspondant de la Société d'agriculture d'Indre-et-Loire en 1843

Maire de Genillé à partir de 1841

1843

Election à la Société d'Agriculture d'Indre-et-Loire

Annales de la Société d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres d'Indre-et-Loire. 1843.

Séances de juillet et août 1843

p. 116

La Société, après avoir entendu la lecture des différentes pièces proposées pour la séance publique et dont l'adoption est votée au scrutin secret, procède, par la même voir, à l'admission de MM. BRETON et le comte de MARSEUL en qualité de membres correspondants.

p. 125

Parmi les nouveaux collaborateurs, dont le choix, nous n'en doutons pas, sera sanctionné par l'approbation générale, votre section d'agriculture doit réclamer M. BRETON de Genillé, membre de l'Académie de l'Industrie et de la Société Française de Statistique Universelle, dont vous avez reçu deux mémoires sur l'agriculture du canton qu'il habite, celui de Montrésor ; un autre grand propriétaire, dans la même commune (Genillé), M. le comte de MARSEUL, qui dirige avec autant d'intelligence que de succès une exploitation de plus de 250 hectares.

1845

 

Annales de la Société d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres d'Indre-et-Loire. 1846, p. 140

1er PRIX., arrondissement de Loches

PESSON Silvain, chez M. le comte de MARSEUL, propriétaire, au château de Rassay, commune de Genillé, canton de Montrésor, pour 7 ans de service, aux gages de 200 francs, et labourant, lui sixième, 189 hectares, à divers assolements.

1846

Recensement, Rassay, Genillé, 1846, (ADIL p. 57)

(24 personnes)

 

MARSEUL Emmanuel (comte), chevalier de la Légion d’honneur, marié, 41 ans

de BEAUREPAIRE Zoé, sa femme, 40 ans

MARSEUL Zoé, leur fille, 6 ans

LEVROT Jacques, cocher, célibataire, 29 ans

SIMON Alexis, valet de chambre, célibataire, 18 ans

LEMAÎTRE Louise, femme de chambre, célibataire, 31 ans

CLÉMENT Madeleine, cuisinière, célibataire, 34 ans

GUILLON Saturnin, régisseur, veuf, 49 ans

BENOÎT Vincent, garçon meunier, marié, 52 ans

LACOUR Nicolas, irrigateur, célibataire, 43 ans

RENET Frédéric, jardinier, célibataire, 29 ans

MARIEUR Françoise, valet de ferme, célibataire, 29 ans

DANGER Sylvain, valet de ferme, célibataire, 24 ans

JOURDAIN François, valet de ferme, célibataire, 18 ans

SELLIER Prudent, vacher, célibataire, 18 ans

CARRÉ Marie, servante de ferme, mariée, 54 ans

BOUTAUT Francette, fille de basse-cour, mariée, 49 ans

DUTHIER Bastien, berger, marié, 32 ans

CHANÉ Françoise, sa femme, mariée, 30 ans

MIREAU Marie, sa mère, veuve, 66 ans

DUTHIER Constant, son fils, 6 ans

DUTHIER Bastien, son fils, 5 ans

DUTHIER Catherine, sa fille, 7 ans

DUTHIER Henry, son fils, 18 mois

 

1849

Nécrologie

 

Annales de la Société d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres d'Indre-et-Loire.1849., p. 146-147

"Au milieu de cet accroissement du nombre de nos membres, vous avez eu à déplorer que la perte d'un seul, perte qui vous a été d'autant plus sensible, qu'elle est venue frapper un de ces hommes d'élite qui ont déposé l'épée pour venir féconder le sol qu'ils ont défendu.

M. le comte de MARSEUL, après des études solides qui l'avaient préparé au métier des armes, entra dans la carrière militaire où il fut successivement garde du corps, lieutenant aux carabiniers, capitaine aux chasseurs d'Afrique, et enfin, capitaine instructeur à l'école de Saumur. Retiré du service militaire en 1838, il devint par un riche établissement, propriétaire de la terre de Rassay, où il se livra tout entier à l'agriculture. C'est au milieu de ces nobles travaux que la mort est venue l'enlever à ses nombreux amis, lorsque les améliorations qu'il avait introduites répandaient déjà autour de lui une heureuse influence. Puissent ces quelques mots prononcés sur sa tombe à peine refermée adoucir la douleur d'une famille dont il était l'ami et le père.

Publié dans Personnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Scoltax 03/03/2021 11:28

Bonjour. Félicitations pour ce blog très intéressant. J'ai simplement une petite remarque sur le Comte de Marseul : comment peut-il être maire de Genillé jusqu'en 1852 alors qu'il est décédé en 1849 ? Merci. Bien cordialement . Samuel Coltax

histoire-agriculture-touraine 06/03/2021 21:29

Bonsoir,

Merci votre commentaire. Pierre Desbons