Charlotte PROUDHON (née COTARD) (1863-1952) éleveuse de chèvres à l'Ermitage de Gouers commune de Ségry (Indre), années 1920

Publié le par histoire-agriculture-touraine

1921

La Chèvre, mars-avril 1960, n°11
NOS GRANDS ÉLEVAGES
L’ÉLEVAGE DE VILLECHENAY à Mme DE CONTE (1) MILLANÇAY (Loir-et-Cher)
Ce n’est pas d’hier que Mme LE CONTE connaît et élève des chèvres ; et ses succès, dans les concours de beauté comme au Contrôle Laitier, ne peuvent étonner ceux qui savent avec quel soin et quelle minutie ses élèves sont soignés et surveillés.
C’est l’histoire de cet élevage que nous présentons aux lecteurs de la CHÈVRE. Car toute réussite est faite d’efforts et d’expériences ; et chacun peut apprendre beaucoup des leçons de près de 40 années d’élevage caprin dont Mme LE CONTE veut bien faire profiter aujourd’hui les lecteurs de la CHÈVRE.
Les Saanen.
C’est en 1921 que Mme LE CONTE, alors dans le Béarn, près de Pau, créait l’Élevage blanc de Langladure où, sur les prairies vertes pyrénéennes, tous les animaux étaient blancs : volailles gâtinaises, lapins blancs de Bouscat, chien de montagne des Pyrénées et naturellement les chèvres blanches de Saanen. Les premières avaient été achetées dans l’Indre à l’élevage alors réputé de Mme PROUDHON ; les autres au hasard des offres, jusqu’à créer un troupeau de 30 à 35 sujets. Etc.
 

Article signé par Mme de SAINT-SEINE (2)

 

(1) http://histoire-agriculture-touraine.over-blog.com/2018/06/mme-le-conte.html

(2) http://histoire-agriculture-touraine.over-blog.com/2017/05/colette-de-saint-seine-1920.html

 

1927

Charlotte PROUDHON
Élue à l'Académie du Centre lors de l'Assemblée générale du 10 novembre 1927
"Mme Charlotte PROUDHON a écrit une demi-douzaine de romans et nombre de nouvelles, publiées notamment dans le Journal des Débats et Le Figaro.  A l'Ermitage de Gouers (Indre). Présentée par MM. Ratouis de Limav et Joseph Pierre." 

1912

Sélectionne les chiens bergers, race LE BRIARD

http://domaine.des.peluches.pagesperso-orange.fr/html/le_briard_dhieraujourdhui.htm

Extrait :

LE BRIARD, D'HIER à AUJOURD'HUI

ORIGINES
Certains pensent que le briard serait issu d'un croisement barbet / beauceron qui expliquerait la petite taille et la variété à poil laineux de nos briards du début du siècle dernier, d'autres pensent à une souche commune pour le briard et le beauceron ou à une descendance du labrit des Pyrénées.
Enfin certains affirment que le type briard est beaucoup plus ancien et serait déjà présent sous Charlemagne.

Mais il est certain que vers 1800 travaillaient avec les bergers des chiens à poils longs, l'abbé Rozier dans son cours d'agriculture mentionnait en 1809 une race de chien de berger à poil long appelé "Berger de Brie".
En 1863 à l'exposition de Paris, plusieurs de ces chiens à poils longs étaient présents, dont une femelle de type berger de petit gabarit appelée Charmante.
En 1896, le Club des chiens de berger français était créé et rédigera l'année suivante le premier standard de la race.
Dans ce standard de 1897, on pouvait noter des différences flagrantes avec le standard actuel :
Poil : long et laineux
Oreilles : droites si elles sont coupées, droites et recourbées du haut si elles sont laissées naturelles.
Taille : 0.55 à 0.65, chien solide et charpenté.
Défauts à éviter : Oreilles plates et tombant sur les joues.
HISTORIQUE
Le premier berger de brie inscrit au lof en 1885 était un mâle noir avec une petite tâche blanche au poitrail nommé "Sans gêne", d'origines inconnues et produit par un berger. Il appartenait au Prince de Béarn.
Médaille d'or à l'exposition de Paris 1885, il fut un modèle de type pour les premiers éleveurs. Les tous premiers éleveurs de notre race débutent en sélectionnant dans les fermes les reproducteurs correspondant au standard, parmi eux Mr Sauret qui dépose en 1896 le premier affixe dans la race Berger de Brie : "Du Berger".
D'autres éleveurs débutent dans les années suivantes :
" De Montjoie " à Mlle RAOUL DUVAL en 1897 (Marolles à Genillé, Indre-et-Loire)
" Du Val d'Arqué " à Mme Houet en 1900
" De la Hulpe " à Mr Verlinde (Belgique ) en 1901
" Du Val d'Augas " à Mr Belogey
" De la Brie " à Mme Bachet d'Omin
" Brianges " à Mme PROUDHON en 1912
" Du Ponthureau " à Mme Gaultier en 1906

BIOGRAPHIE

Source Geneanet

Charlotte Louise COTARD
Née le 28 février 1863 à L'Étang-la-Ville, 78
Décédée le 20 octobre 1952 à Gouers, commune de Ségry (Indre)
Femme de lettres

Père : Charles COTARD né le 22 juin 1835 à Issoudun, décédé le 12 novembre 1902 à Constantinople (Istanbul), Turquie, Ingénieur civil, maire de Ségry (1879 – 1883), officier de la Légion d'Honneur

Mère : Louise NÉGRIER
 
Epoux :
Mariée le 24 Janvier 1882, Paris 1er avec Victor PROUDHON, né le 31 janvier 1843 à Ornans (Doubs), décédé le 9 novembre 1907 à Gouers, commune de Ségry (Indre) Gouers, Préfet, officier de la Légion d'Honneur (Parents :  Hippolyte PROUDHON 1807-1886 &   Françoise Caroline CUENOT BOURBON 1817-1900)  (témoins :  Henri BRISSON 1835-1912 ,  Jules FERRY 1832-1893 ),

 

Enfants :
Jean PROUDHON 1885-1966 marié le 8 Janvier 1910, Paris 8ème, avec Madeleine Élisa Berthe LESBRE 1894-1971
Solange PROUDHON 1889-1971 marié le 1er décembre 1913, Paris 6ème, avec Pierre Louis LECOMTE 1890-1960
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article