Joseph-François-Eugène GOUJON de GASVILLE (1794-?), propriétaire du domaine de Grillemont (La Chapelle-Blanche, Indre-et-Loire)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

Nobilière universel de France ou recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume, faisant suite au Dictionnaire de la noblesse de France qui paraissait avec privilège du Roi, avant la Révolution, par M. DE SAINT-ALLAIS, auteur des Généalogies historiques des Maisons souveraines d'Europe. Tome Neuvième. A Paris chez l'auteur, rue de la Vrillière n° 10, 1816.


Extrait :
p. 192
Pierre-Carles-Auguste GOUJON DE GASVILLE, chevalier, marquis de GASVILLE, né le 14 novembre 1753, mousquetaire, en 1769, officier dans le régiment du Roi, dragons, maréchal des camps et armées du Roi, commandeur de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, a épousé, le 9 mai 1785, Charlotte-Marie de MALARTIC, née le 17 décembre 1767, fille d'Amable-Gabriel-Louis-François, comte de MALARTIC, premier président du conseil souverain de Perpignan, et de demoiselle Elisabeth de FAVENTINES, de laquelle sont issus : 


1° Marie Jean Maurice GOUJON, comte de GASVILLE, né le 8 septembre 1789, chevalier de la légion d'honneur, maître des requêtes au conseil d'état, préfet du département de l'Eure, marié le 15 juin 1812, à Antoinette-Pélagie-Céleste DAMBRAY, fille de monseigneur Charles-Henri marquis DEMBRAY, chancelier de France, garde des sceaux, ministre d'état, commandeur des ordres du Roi ;
2° Joseph-François-Eugène GOUJON de GASVILLE, né le 1er mars 1794, sous-préfet des Andelys, département de l'Eure.
 

1836

Propriétaire au château de Grillemont 

ADIL Recensement La Chapelle-Blanche-Saint-Martin, Grillemont, 1836, p. 27


Le propriétaire et sa famille :
DE GASVILLE Eugène (comte), propriétaire, 40 ans, marié, chef de famille
DE FRENEL Eugénie (comtesse), 36 ans, dame de M. le comte)
DE GASVILLE Caroline, 7 ans, leur fille
DE GASVILLE Marie, 4 ans, leur fille
DE GASVILLE Hermine, 3 ans, leur fille


Le personnel (29 personnes) :
BEVET Hippolyte, chef de cuisine, 36 ans, marié
BARIN Reine, femme de chambre, 24 ans, épouse du précédent
PELOTHON Mathieu, domestique, 40 ans, marié
BRUANT Eléonore, femme de chambre, 35 ans, femme du précédent
ONDET Louis, cocher, 31 ans, marié
ONDET Dame, Eugénie, 36 ans, femme du précédent
DEFLERS Prosper, piqueur, 30 ans, marié
DEFLERS Dame, Rosine, 23 ans, femme du précédent
ALLAIRE Alexandre, écuyer, 29 ans, célibataire
PERRIGAULT Marie, domestique, 30 ans, célibataire
LEJEUNE Adèle, bonne d’enfants, 30 ans, célibataire
LEZURIER Félix, domestique, 22 ans, célibataire
HARAND Benjamin, Régisseur, 46 ans, marié
HARAND Dame, Blanche, 38 ans, dame du précédent
HARAND Blanche, 14 ans, leur fille
DECOING François, maître de labour, 32 ans, marié
DECOING Marie, 26 ans, femme du précédent
DECOING Françoise, 2 ans, enfant des précédents
PONTONNIER Jacques, charretier, 38 ans, marié
GRIMPIER Louise, couturière, 24 ans, femme Pontonnier
THOMAS Sylvine, domestique, 32 ans, célibataire
GRASSINOT Pierre, domestique, 32 ans, célibataire
GRIMPIER Louis, jardinier, 48 ans, marié
BEFFRAY Eléonore, 48 ans, femme du précédent
DUPUI (Veuve), 78 ans, veuve
GRIMPIER Constant, 18 ans, leur fils
GRIMPIER Félix, 10 ans, leur fils
GRIMPIER Charles, 7 ans, leur fils
GRIMPIER Adèle, 7 ans, leur fille

1846

Indre-et-Loire, Conseil général, Rapports et délibérations, 1846


Membre du Conseil General.
Arrondissement de Loches, canton de Ligueil : Comte de GASVILLE (croix), propriétaire à la Chapelle Blanche

1848

Procès-Verbaux des délibérations du Conseil Général du département d'Indre-et-Loire et rapports des préfets. Sessions 1848, 4e séance du 27 novembre 1848
p. 122-123


Demande pour l'établissement d'une ferme régionale.
M. le Préfet prend la parole pour une communication, et présente une demande des propriétaires de Grillemont, à l'effet d(obtenir que ce domaine soit agréé pour l'établissement d'une ferme régionale.
Malgré les observations d'un membre qui fait remarquer que, d'après la circulaire du ministre, le Conseil n'a pas à donner d'avis sur la création de fermes régionales, la demande est renvoyée à la 3e Commission.

Publié dans Personnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article