Elevage caprin dans le département de la Vienne

Publié le par histoire-agriculture-touraine

1959

Elevage caprin dans le département de la Vienne

ROBERT Jean. Chronique de Centre-Ouest. Exploitation du bétail dans la Vienne. Norois, n°24, Octobre-Décembre 1959. pp. 442-454.

p. 447
3° Les chèvres.
Comme les moutons, les chèvres sont élevées traditionnellement dans le Poitou. En 1811 on en dénombrait 6 000 dans la Vienne ; en 1929, 46 000 ; actuellement 48 000, dont 40 000 fournissent les 152 000 hl de lait produits chaque année dans le département (380 l par chèvre/an).
Les plus gros troupeaux se localisent dans l'Ouest (Lusignan, Couhé-Vérac, Vivonne), le Sud (Civray) et le Nord-Ouest (Neuville. C'est dans le canton de Couhé, dans la région des argiles rouges à châtaigniers, qu se constatent les plus fortes densités : chaque exploitation possède plusieurs chèvres, 3 ou 4 au minimum ; 10 à 15 au maximum. Cette région doit l'essor de det élevage caprin aux fromageries coopératives de Saint-Saviol et de la Mélusine (près de Civrau et de Lusignan) ; et à celles de Bougon, de Leay et de La Mothe-Saint-Héray, établies dans les Deux-Sèvres, mais qui ramssent du lait dans la Vienne. Les chèvres de grande taille, avec pelage gris et long poil (race poitevine), ne donnent en moyenne que 380 à 400 litres de lait par an, mais elles possèdent de remarquable qualités fromagères. Jadis on fabriquait à la ferme le Chabichou, le Sainte-Maure et le Carré du Poitou. Aujourd'hui, les fromageries coopératives concentrent la plus grande partie de la production. On consacre annuellement 115 000 hl de lait environ à la fabrication de fromages et 37 000 à l'élevage des chevreaux vendus à l'âge de trois semaines, sauf les femelles destinées au rajeunissement du troupeau.

Publié dans Productions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article