TESSIER Alexandre (1741-1837)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

BOULAINE Jean, Histoire de l’Agronomie en France, TEC & DOC LAVOISIER, Paris 1992, 392 pages. 
p. 204


Alexandre TESSIER (1741-1837).
Né à Angerville le 16 octobre 1741 et décédé à Paris le 11 décembre 1837. Membre de la Société Royale d'Agriculture en 1783, membre de l'Académie des Sciences en 1795 et membre de l'Académie de médecine.
Médecin, il fut un des premiers membres de l'Ecole royale de médecine (1776). Il étudie la pathologie des moutons et en 1783, publie un traité sur les maladies de grains. Il devient alors conseiller de Louis XVI en matière d'agriculture et celui-ci lui donne "la direction des établissements de Rambouillet, de Versailles et de Sceaux", ce qui fait de Tessier le premier directeur de la recherche agronomique en France. Plus que Versailles, c'est d'ailleurs Rambouillet qui était le lieu où celle-ci aurait dû se développer. L'installation du troupeau de mérinos importé d'Espagne, sur la proposition de Tessier, en était un des premiers éléments. Malheureusement, Marie-Antoinette ne se plaisait pas à Rambouillet et exigea de vivre à Versailles.
La Convention nomma Tessier inspecteur Général des bergeries de France, et il étudia la culture comparée de différentes variétés de blé. Il fonda en 1791 le Journal d'Agriculture et, en 1797, les Annales de l'Agriculture française qui furent ensuite reprises par la famille Huzard. Il est aussi l'auteur du Dictionnaire d'Agriculture et d'Economie rurale.
Réfugié à Fécamp sous la Terreur, il y fit la connaissance de Cuvier qui resta son ami. Sous l'Empire, il continua à s'occuper des bergeries et des mérinos dont il fut le grand spécialiste.
Tessier eut une vieillesse longue et heureuse, ce qui est conforme au type moyen de l'agronome. Il fut donc, en tout, un agronome modèle.
 

Publié dans Personnage, Agronomes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article