Race ovine : MÉRINOS de NAZ

Publié le par histoire-agriculture-touraine

MÉRINOS de NAZ

Journal d'agriculture, lettres et arts, rédigé par des membres de la Société d'agriculture et d'émulation du département de l'Ain. XIe année de souscription. A Bourg-en-Bresse, 1821
p. 241-251


Notice sur le troupeau de mérinos de Naz, dans le pays de Gex, département de l'Ain, appartenant à l'Association Girod neveux, Perrault et Montanier, lue à la Société départementale d'agriculture, le 25 juillet 1821.

Troupeau de mérinos de MM. Girod, Perrault et Montanier...
Le troupeau tire son origine de celui de M. Girod de l'Épeneux, et lui est maintenant réuni pour les ventes. Ce propriétaire éclairé et plein de zèle, est allé lui-même, il y a environ 25 ans (vers 1796), choisir en Espagne le noyau du troupeau actuel parmi un choix de bêtes léonaises…..
M. Perrault de Jotemps, chargé de la principale direction du troupeau, a réuni depuis deux ans (1818) des échantillons (de laine) pris dans les troupeaux les plus en réputation en France et ailleurs ; et il résulte de comparaisons faites avec soin, que la laine du troupeau de l'Association l'emporte de beaucoup sur les laines les plus fines du commerce ; sur celles d'Espagne dont le mauvais lavage et des circonstances défavorables altèrent la beauté ; sur celles de Saxe, dont le commerce donne des prix très élevés ; sur celles du troupeau dont la laine a eu le prix à l'exposition du Louvre, exposition à laquelle le troupeau de l'Association n'a pas concouru ; sur celles de Perpignan et de Rambouillet ; et enfin, sur celles d'une vingtaine d'autres troupeaux des amateurs les plus connus en France et hors de France…..
Avant 1819, les laines du troupeau de Naz se vendaient quelques sous par livre au-dessus du cours des laines superfines...
Cette année (1821), elles ont été vendues un prix remarquablement supérieur à celui de Rambouillet...
Pendant qu'en France on s'égare, comme nous l'avons précédemment dit, dans une fausse route, en Allemagne, en Hongrie, en Russie, en Pologne, une foule de grands propriétaires ont introduit dans leurs propriétés l'éducation en grand des mérinos ; presque tous ont embrassé le système d'éducation qu M. Girod et l'Association qui marche avec lui....
Le troupeau entier de Naz s'élève maintenant à environ 1 400 bêtes ; il est réparti en quatre bergeries. M. Girod, oncle, premier créateur de l'amélioration, en a sur ce nombre encore 350, qui ont une identité parfaite avec les autres individus qui en tirent leur origine, et dont les ventes sont faites par l'Association.
M. Montanier en dirige environ 700, près Châtillon-de-Michaille, dans une très belle propriété dont il a beaucoup accru les produits par des changement heureux de culture, et par les engrais que lui fournit le troupeau. Le reste se trouve placé dans deux autres bergeries de deux domaines près de Gex, au pied même de la montagne, où ils trouvent leur pâturage.
Les individus de cette race perfectionné sont...
Un lot de brebis portières a été tenu en expérience (alimentation) pendant les hivers 1818, 1819 et 1820....

Publié dans Productions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article