CARLIER Claude (abbé) (1725-1787)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Carlier

Claude CARLIER, dit l'abbé Carlier, prieur d'Andresy, prévôt royal de la châtellenie de Verberie, historien et agronome français, né le 7 septembre 1725 et mort le 25 avril 1787 (à 61 ans) à Verberie (actuel département de l'Oise).

Publications sur l'agronomie :

CARLIER Claude (abbé). Traité des bêtes à laine ou méthode d'élever et de gouverner les troupeaux aux champs et à la bergerie. Tome second. Paris M. DCC. LXX. 1770.

Mémoire sur les laines, qui a remporté le prix au jugement de l'Académie d'Amiens en 1754, en l'année 1754 par Monsieur de Blancheville, Amiens, Veuve Godart, 1755, 88 p., in-12°. Cet ouvrage a connu un seconde édition, sans nom d'auteur, sous le titre Mémoire sur les laines, où l'on examine, 1° quelles sont les différentes qualités de laines propres aux manufactures de France ; 3° si on ne pourrait pas se passer en France de laines étrangères ; 3° comment on pourrait perfectionner la qualité et augmenter la quantité des laines de France, Bruxelles, frères Vasse, 1755, in-12°.


Considérations sur les moyens de rétablir en France les bonnes espèces de bêtes à laine, Paris, Guillyn, 1762, in-12°. Il existe également une édition in-8°, chez Guillyn & Poisson, 1762, XXII—182 pp..

 

1770

L'abbé CARLIER se montre prudent quant à l'introduction de races étrangères en France

CARLIER Claude (abbé). Traité des bêtes à laine ou méthode d'élever et de gouverner les troupeaux aux champs et à la bergerie. Tome second. Paris M. DCC. LXX. 1770.

p. 632
Races de Provence et du Dauphiné
La race de Bayanne occupe la plaine de ce nom et celle de Valloire en grande partie, du côté de Vienne. Ell domine principalement depuis Romans jusqu'au Péage du Roussillon.
Cette espèce ressemble beaucoup à celle du Barrois de Champagne en Berry. On la croit originaire d'Espagne. Ce qui autorise ce jugement, c'est qu'on tirait autrefois des toisons de ce pays 2/3 de refin, d'une laine aussi belle, aussi fine et aussi courte que celle de prime Ségovie. A peine aujourd'hui en tire-t-on 1/4 : ce retard est arrivé insensiblement. Le bétail s'est abâtardi, en faisant venir les remplacements du Vivarais. Le mal pourrait se réparer, en y introduisant des troupeaux d'Espagne, en prenant soin de choisir les béliers et en donnant l'attention convenable à l'éducation de cette espèce. Le mouton de Bayanne porte 4 à 6 livres de laine surge, valant 10 sols année commune.

p. 651-652
Feu M. d'Etigny Intendant du Béarn, ayant remarqué de l'analogie entre les pâturages du Béarn et ceux d'Espagne, se détermina à faire l'acquisition de plusieurs béliers Transhumants à toison fine, qu'il tira de l'Estremadure. Il les accoupla avec des brebis Béarnaises plus fortes de corsage, mais inférieures en qualité de laine. Ces brebis lui donnèrent des agneaux qui participaient de la taille du père et de celle de la mère. Parvenus à l'âge où l'on peut apprécier le mérite des toisons, les rejetons des deux branches croisées paruent couverts d'une laine peu au-dessous de celle des étalons étrangers.
Flatté du succès, M. d'Etigny s'occupa du soin d'accroître cette branche moyenne, et envoya des élèves dans plusieurs provinces.
Cette opération a été proposée dans des ouvrages périodiques, comme un exemple à suivre. Nous estimons qu'on peut effectivement le citer comme un modèle de conduite, mais à l'égard des pays seulement où il est à présumer que la nature des pâturages et la température de l'air ne mettront pas d'obstacles au succès.


p. 752-753
Bourgogne, Bourbonnais
Les autres espèces moyennes et petites proviennent du Barrois (Berry) et du Sologneau. Elles prennent les noms particuliers, qui tirent du pays, de la taille, du prix, de la couleur et de la qualité de la laine. Ainsi ce qu'on nomme race de Bourgogne, Auxoise,* Bourbonnaise ou Comtoise etc., ne consiste que dans des modifications des deux races primordiales de Sologne et de Berry.

* race locale élevée à Montbard (Côt-d'Or), utilisée par Daubenton dans ses expériences de croisements.

 

Publié dans Personnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article