BURDIN Henri (1701- après 1766)

Publié le par histoire-agriculture-touraine

Dictionnaire des scientifiques de Touraine, Presses Universitaires François-Rabelais de Tours, 2017, 414 p.
Extrait p. 120

BURDIN Henri

Né à Lyon (Rhône), paroisse Saint-Pierre Saint-Saturnin, le 4 février 1701 (baptisé le 6) ; décédé après 1766.

Receveur général des fermes du roi à Tours et « géologue »


En 1761, Burdin fait partie du bureau de Tours de la Société royale d’agriculture de la Généralité de Tours dès sa création. Il est spécialement chargé de s’occuper des terres labourables, des prairies artificielles et des pépinières. En 1761, il ouvre les seuls Mémoires que cette société fera paraître avec un article inspiré des travaux de René Antoine Ferchault de Réaumur : il y décrit les « trois espèces principales » de terres de Touraine, à savoir les « aubuis », légers, sablonneux ou gravelleux ; les « bournais » forts ou argileux ; les « varennes » ou terres franches ; il propose des méthodes pour améliorer les qualités des mauvaises terres. Propriétaire du château de Beaujardin au sud de Tours.

1743

https://www.lyonplus.com/actualite/2018/03/20/meteo-comment-le-thermometre-centigrade-fut-invente-a-lyon-en-1743


Comment le thermomètre centigrade fut inventé à Lyon en 1743
« Ce bond en avant technique est le résultat d’un travail commun entre Jean-Pierre Christin et le verrier Pierre Casati, avec l’aide probable du physicien Henri Burdin, lyonnais lui aussi. »
 

Publié dans Personnage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article